Imprimer
  • agrandir le texte
  • réduire le texte

Taille de police

Les mentions

Pour le label 2013, l'association des Villes Internet a décidé de créer et de remettre des mentions.

Ces mentions, décernées à compter de cette année, permettent de distinguer et promouvoir les efforts particuliers engagés par les collectivités dans 6 champs d'actions qui sont au cœur des préoccupations de l'association : Education, Quartiers populaires, Innovation, Coopération décentralisée, Ruralité, Santé.

Education

En partenariat avec le Ministère de l'Education Nationale.

La société de la connaissance annoncée depuis 15 ans est encore réservée à une communauté trop restreinte. Elle devrait naître à l'école mais commence seulement à s'épanouir dans certains établissements scolaires comme le montre le dispositif « Ecoles Internet » mis en place depuis quatre ans avec les Villes Internet. La forte volonté politique marquée en ce début 2013 par les pouvoirs publics doit inciter chaque directeur d'établissement, chaque enseignant, chaque animateur à se mettre en réseau afin de bénéficier du partage des expériences autour du numérique et d'identifier des usages essentiels pour l'organisation et la pédagogie qui devront être assurés dans chaque école, dans chaque classe. Les collectivités territoriales, partenaires essentiels de l'éducation -et non pas seulement fournisseurs d'équipements- peuvent renforcer l'indispensable réseau de leur communauté éducative locale dédiée à l'intégration et à l'autonomie des enfants ainsi qu’à la solidarité entre parents et familles avec le souci de promouvoir l'éducation critique et le libre arbitre, constitutifs de la citoyenneté numérique.

Quartiers Populaires

En partenariat avec le Comité Interministériel des Villes (CIV).?

Historiquement soutenues par le Ministère de la Ville, les Villes Internet ont, depuis 2010, saisi les opportunités du numérique pour le désenclavement des quartiers, pour l'accès au droit et à l'emploi, et pour la lutte contre les inégalités. Elles se retrouvent en nombre, chaque année, à Fontenay-sous-Bois pour participer aux Rencontres de l'Internet Solidaire -largement encouragées par le CIV et la DUI- dont la quatrième édition se déroulera en novembre 2013. Les animateurs de la politique de la ville ont toujours été les pionniers des usages sociaux du numérique. Ils agissent pour l'équilibre des valeurs républicaines, pour la laïcité, contre le décrochage scolaire, pour la culture. Les Villes Internet assurent les moyens de ces tiers-acteurs, souvent associatifs et dépendants, en impliquant les bailleurs sociaux ou autres grands acteurs, et en prônant un urbanisme connecté donc humain.

Innovation

En partenariat avec La Délégation aux Usages de l'Internet (DUI).

C'est davantage l'innovation sociale que l'innovation technologique que les Villes Internet veulent promouvoir. Les expérimentations laissent la place à l'implémentation de systèmes modernisés avec le déploiement de services publics inédits et essentiels et l'instauration d'une gouvernance ouverte où l'usager-citoyen-habitant est partenaire à part entière. Les Villes Internet n'évitent pas leur rôle de régulateur équitable de ces interconnexions sociales dans l'espace public. C'est une société et une ville servicielles qu'il s'agit de produire collectivement dans le cadre de partenariats public-privé-population où les fournisseurs d'accès à la ville utilisent les données publiques pour créer des services publics conçus avec les usagers et mis en œuvre avec la collectivité.

Coopération décentralisée (internationale)

En partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères.

Dans la continuité de l'engagement historique des Villes Internet dans la gouvernance mondiale de l'internet, de leur participation active aux sommets mondiaux sur la fracture numérique puis sur la société de l'information, de la contribution à la démarche E Atlas de son président, et, alors que le Label Ville Internet Afrique devrait vivre une nouvelle édition en 2013, les Villes Internet sont appelées à constituer des actions de développement et de coopération décentralisée soutenues par les appels à projet de la DAECT du Ministère des Affaires Etrangères. Le numérique est alors objet de la coopération mais aussi support de coopérations déjà existantes. Contribuant ainsi au déploiement d'échanges productifs pour chaque territoire, c'est aussi une façon de mailler solidement la francophonie.

Ruralité

En partenariat avec le Ministère de l'Egalité des Territoires et du Logement.

Alors que « l'infobésité » guette les centre villes, « l'infostracisme » risque de toucher les territoires ruraux délaissés par les opérateurs et les grands territoires. Toutes les régions de France sont concernées. Et les compétences intercommunales, souvent invoquées, n'atteignent que rarement l'éventail des politiques à couvrir pour assurer les services essentiels en ligne, le numérique éducatif et le soutien au développement économique de nos campagnes. C'est bien à l'échelon des communes, sous l'égide des élus et avec l'entière participation des habitants, que le numérique doit apporter des réponses pour éviter de renforcer l'élitisme et le centralisme urbains. Saluons les nombreuses communes et intercommunalités labellisées « Villes Internet » qui, souvent, arrivent à un niveau d'initiatives égal aux plus grands territoires.

Santé

En partenariat avec la Mutuelle Nationale Territoriale (MNT).

La santé publique est un enjeu complexe pour les collectivités locales qui, avant l’arrivée des outils numériques, notamment distanciels, ne pouvaient qu'informer. Elles sont pourtant concernées par la santé au travail (dans leurs propres services), par la veille sanitaire, par la prévention, par la démographie médicale... Elles ont des compétences, souvent reliées à celles des départements, dans le maintien à domicile, dans le soutien aux aidants, dans l'aménagement des conditions de vie des personnes en situation de handicap, dans la santé scolaire, dans la culture alimentaire...

Les Villes Internet sont encore peu nombreuses à explorer les potentiels des réseaux numériques en matière de santé publique. Cette mention est un encouragement à celles qui osent innover dans ce domaine, en proximité avec les habitants et les usagers de la ville.

Certains fidèles du réseau Villes Internet pourront s'étonner de l'absence de certaines thématiques.

Où sont les sujets historiques de Villes Internet : la démocratie, le développement durable... Où sont les autres compétences des collectivités comme la culture et le développement économique ?

De nombreuses Villes internet produisent des initiatives tout à fait remarquables dans ces thématiques, recensées dans l'Observatoire des Villes Internet et largement rediffusées via notre réseau.

Pour la démocratie et le développement durable, nous avons estimé que ces sujets fondamentaux étaient absolument transversaux aux thèmes retenus.

En matière de développement économique, les initiatives sont déjà bien répandues et souvent citées. Les initiatives du domaine de la culture et de la création nécessitent un dispositif particulier que nous espérons construire avec de nouveaux partenaires dans les prochains mois.

N'hésitez pas cependant à exprimer vos demandes d'analyses thématiques et de relevés d'initiatives à notre équipe !

les partenaires institutionnels


les associations d’élus

(relais depuis les territoires)

partenaires du label ville internet