Your browser does not support JavaScript!

2017, un processus électoral numérique ?

Publié le 12 avril 2017

À l’approche des élections de 2017, quelles sont les pratiques numériques des collectivités autour de l’élection et de ses enjeux ? Tour d’horizon.

 

Des services pour faciliter l’élection pour les citoyens.

La mise en place de services en ligne destinés à faciliter le vote et l’inscription sur les listes électorales est en voie de généralisation. En 2016, plus de 660 000 personnes se sont inscrites en ligne sur les listes, avant les échéances de 2017. Plusieurs collectivités proposent ainsi sur internet un service dédié aux élections. Sur le site de la ville de Beauvais (@@@@@2017 – Oise), un moteur de recherche permet de vérifier son inscription et de connaître le bureau de vote de rattachement. À Villiers-le-Bel (@@@@@2017 -Val-d’Oise), la mise en place de ce même téléservice a rencontré un vif succès puisque 502 personnes ont cherché à vérifier leur inscription et au besoin, pu s’inscrire en ligne.

 

.

www.beauvais.fr

Le vote lui-même s’appuie aussi sur des outils numériques

Les habitants de Castanet-Tolosan (@@@@2017 – Haute-Garonne) peuvent géolocaliser les bureaux de vote sur une carte et le site informe qu’une navette gratuite circule dans la commune les jours d’élections. Fleury-sur-Orne (@@@@@2017 – Calvados), utilise Internet pour combler le manque régulier d’assesseurs, en proposant un formulaire en ligne pour participer au dépouillement. La ville de Narbonne (@@@@@2015 – Aude) a développé en interne une application de centralisation de saisies de résultats électoraux en mode web, nommée “Syvotes”. Celle-ci permet d’éviter les erreurs de calculs lors du dépouillement, permet aux élus de voir les tendances en temps réel, permet aux Narbonnais de consulter les résultats en ligne. Quant aux machines à voter électroniques, leur usage reste marginal encore, rare, et prête à polémique.

Le site de Castanet-Tolosan permet de géolocaliser son bureau de vote

La communication numérique, pour mobiliser les citoyens

Ces nouveaux services et pratiques impliquent pour les collectivités de communiquer  d’une autre façon. Les réseaux sociaux permettent en effet aux villes de diffuser l’information en masse autour des élections, d’échanger de manière plus directe avec ces administrés. La commune de Mogneneins (@@@2017 – Ain) mobilise par exemple tous ses supports numériques pour informer ses habitants sur les scrutins 2017 afin d’encourager chacun à user de son droit de vote. Ainsi des événements sont créés sur la page Facebook de la ville, des tweets réguliers rappellent les modalités de vote, les panneaux interactifs, jusqu’au déroulement des scrutins, diffusent des informations sur la citoyenneté et la démocratie. Le compte Twitter de Fleury-sur Orne (@@@@@2017 – Calvados) relaie la campagne gouvernementale en utilisant le hashtag #OuiJeVote en période électorale.  

Des initiatives locales inégales et manque d’ambition nationale

Les initiatives locales sont multiples et se généralisent, mais le niveau de services offert aux citoyens reste inégal entre les collectivités. La présentation des résultats des élections est un bon exemple : la consultation des résultats (en temps réel ou a posteriori), aux différents niveaux du territoire et bureau par bureau est encore rare. On peut d’ailleurs se poser la question de ce que devrait être le niveau de service minimum offert à chaque citoyen, mais aussi du rôle de l’Etat : les interfaces nationales de présentation des résultats sont encore très limitées. Si beaucoup de communes appuient leurs dispositifs d’inscription sur les outils offerts par service-public.fr, il est tout de même étonnant qu’en 2017, pour des scrutins nationaux, aucun site gouvernemental ne permette de trouver son bureau de vote, et de consulter les résultats jusqu’au détail par bureau de vote. L’Etat pourrait trouver des sources d’inspiration dans l’action des collectivités locales les plus inventives…

 

Votre collectivité met également en place des actions numériques pour les prochaines élections ? Partagez-les sur AATLAS : http://www.villes-internet.net/atlaas

 

Vous n’êtes pas encore inscrit sur notre site ?

 

 

Par Clémence Priou