Your browser does not support JavaScript!

6 idées de collectivités pour soutenir le commerce local avec le numérique

Publié le 22 février 2017 Création de richesses

Dans beaucoup de communes, le commerce de centre-ville pâtit de difficultés, qui peuvent être liées à la concurrence des grandes surfaces comme des ventes sur Internet. Mais les acteurs locaux ne baissent pas les bras : voici six stratégies mises en oeuvres par des villes comme des villages, mobilisant le numérique en renfort des communes pour développer l’attractivité des commerces dans les centres-bourgs et centres-villes.

Former les commerçants au numérique

Initier les commerçants au numérique devient une pratique de plus en plus courante. Par le biais de formations et d’ateliers, les communes coopèrent généralement avec les CCI afin d’enseigner les rudiments de base : l’e-commerce, l’e-marketing mais aussi à travailler leur  présence sur les réseaux sociaux, le référencement… Certaines villes sollicitent également le FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) afin de subventionner des actions destinées à renforcer le tissu économique local. Aussi, des petits guides pratiques sont parfois mis à disposition des commerçants, comme celui proposé par la ville de Nemours (Seine-et-Marne): http://www.nemours.fr/wp-content/uploads/2015/07/AMF_13248_GUIDE.pdf

Aider les commerçants à communiquer

Les communes dotent de plus en plus leur site internet d’un annuaire des commerçants. Trouver une boulangerie ouverte le dimanche, consulter les horaires d’ouvertures d’une épicerie ou géolocaliser un magasin devient alors un jeu d’enfant. Parfois, ce sont même des sites entièrement dédiés aux commerces qui sont créés à l’instar de mescommercantsmervillois.com ou de shop-in-dijon.fr. qui proposent encore plus de services comme les promotions en cours et répondent à des besoin précis (Où faire une pause gourmande ? Où me détendre ? ). Atout important pour le référencement des commerces locaux sur Internet !

Fidéliser les habitants

Passer à l’approche d’un magasin de vêtements et recevoir un SMS notifiant 20% de réduction sur les jeans dans cette même boutique est désormais une réalité ! Les communes  investissent de plus en plus dans le développement d’applications mobiles “tout terrain”. Ainsi, on peut désormais régler ses courses avec son smartphone, payer sa place de parking à distance et prolonger son temps de stationnement, être guidé par GPS à vélo, à pieds ou en voiture, recevoir des push de ses magasins préférés… Le consommateur peut aussi bénéficier de réductions en fonction de ses dépenses dans les commerces du centre-ville.

Aider les commerçants à être visibles sur les réseaux sociaux

L’audience des collectivités sur les réseaux sociaux peut-être mobilisée au service des commerces.. Concours de selfie commerçants/habitants, relais d’informations sur les pages Facebook des municipalités, valorisation des événements et des opérations commerciales se développent… Certaines villes  vont même plus loin, comme la commune de Le Luc – @@2017 – Var –  qui propose au jeune public de découvrir les métiers des commerçants et artisans en leur proposant de réaliser des reportages vidéos et de participer au concours national “Je filme le métier qui me plaît”.

Faciliter l’installation des commerçants

Pour faciliter l’installation de nouvelles activités commerciales, la ville de Dijon – @@@@2017 – Côte-d’Or –  s’est dotée d’une plate-forme informatique de recherches commerciales. Cela peut aider les enseignes qui sont à la recherche de lieux d’implantation – comme à celle des porteurs de projets commerciaux –  puisque sont indiqués les emplacements disponibles, localisés par zone. Il permet, en retour, aux enseignes d’affiner leur stratégie et leur étude de marché. Un forum de discussion est également proposé afin de stimuler les échanges entre les porteurs de projet et les éventuels partenaires.

Vers un e-commerce de centre-ville 

L’idée peut paraître ambivalente et à l’encontre des valeurs inhérentes aux commerces de proximité (l’échange, la relation humaine, consommer local) mais l’un n’empêche pas l’autre ! De nombreuses CCI proposent désormais aux commerçants locaux de rendre leurs produits et services accessibles sur des sites e-commerce. Les habitants peuvent désormais sélectionner de chez eux les produits des artisans et commerçants et d’aller récupérer leurs courses chez le commerçant, en livraison à domicile et même dans des conciergeries collectives ou d’entreprise. Ces plateformes proposent généralement des e-commerces vendus “clé en mains” avec aide au référencement, notions de base d’e-marketing, outils web-to-store… Cette solution est de plus en plus utilisée en renfort, face à la dévitalisation des centres-villes. Vente en ligne et commerce de proximité peuvent s’entendre !

 

Votre commune met également en place des actions numériques qui soutiennent le commerce local ? Inscrivez-vous sur : http://www.villes-internet.net/adhesion

 

Par Valerio Motta