L’ATLAAS de la France des services numériques

mockup_atlaas_web

Annuaire Territorial de Liaison
des Acteurs, Actions et Services numériques

 

« L’ATLAAS est un programme pour agir dans les territoires urbains, péri-urbains et ruraux afin de mutualiser le développement des services numériques aux citoyens. Il permet de favoriser la connaissance des enjeux sociaux des politiques publiques numériques en présentant des milliers d’actions locales et nationales. Pour les décideurs il constitue un observatoire offrant les arguments de la réalité pour les inciter à soutenir les projets numériques pour les populations les plus éloignées, culturellement et économiquement, selon les principes républicains de continuité et d’égalité d’accès aux services publics. »
Emmanuel Eveno, Président de Villes Internet.

Explorer l'Atlaas

Conçu avec le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET) et produit avec Michel Authier l’inventeur des arbres de la connaissance, l’Atlaas veut relier les acteurs par les projets qu’ils portent plus que constituer un observatoire national.

L’ATLAAS propose une approche républicaine de la révolution numérique qui doit servir quatre objectifs prioritaires :

– Développer la démocratie continue : citoyenneté active, efficacité des services publics, protection de la vie privée.

Vivre mieux ensemble : services pour la cohésion sociale, les dynamiques solidaires, la qualité de vie quotidienne, l’éducation de tous et la santé publique.

Accéder à la connaissance et à l’émancipation culturelle : partage des ressources, protection et valorisation des patrimoines, laïcité.

Créer des richesses communes : développement économique durable, création d’emploi, employabilité et plaisir au travail, attractivité du territoire, activité tout au long de la vie, patrimoine culturel, diasporas,…

Les ressources de l’Atlaas

Tout au long de l’année, les fiches-action publiées par les collectivités sont géolocalisées et classées dans un référentiel thématique de 16 enjeux de développement du territoire et 138 services numériques ; en décembre 2017, on en compte plus de 19 000 sur les trois dernières années. Les précédentes sont archivées et accessibles.

Les données ouvertes proposées par nos partenaires sont également référencées :

  • les agences postales connectées (base La Poste)
  • les espaces publics numériques (base Agence du Numérique)
  • les tiers lieux (base Neonomade)
  • les MSAP (base CGET)
  • les entreprises partenaires de Villes Internet qui référencent leurs villes clientes

Exemple d’Atlaas régional

L’Atlaas Bretagne produit pour Megalis qui présente 515 acteurs, 432 lieux et 128 collectivités.

 

Exemple d’Atlaas Thématique

Atlaas du télétravail produit pour le CGET  : 94 collectivités présentent 183 actions et 5 938 colieux.

 

 

Vous souhaitez référencer vos données dans l’Atlaas ?

Contribuer à l'Atlaas

Ils parlent de l’Atlaas ….

Claudy Lebreton, président du Conseil des Partenaires des Territoires de Demain, président honoraire de l’Assemblée des Départements de France

Claudy Lebreton - photo« Je pense qu’une majorité de nos concitoyens, et des élus qui les représentent, associatifs, syndicalistes, politiques, sont plus inquiets du monde qui s’en va que de regarder le monde qui vient : celui de cette révolution numérique. Ce qui est en train de se passer ne fait pas que bouleverser nos habitudes. C’est l’une des révolutions les plus importantes que l’humanité ait connu depuis 5 siècles. Elle porte des craintes : la crise du sens, la crise de la démocratie. Comment ne pas la subir mais bien l’appréhender et être acteur de ce monde à construire sans être sous la coupe réglée des 4 grands GAFA (Google Amazon Facebook Apple). Pour les élus locaux c’est le défi majeur auquel nous sommes confrontés : la révolution c’est maintenant. Une grande question est posée sur l’action publique qui peut être attaquée, combattue, par la sphère financière et capitalistique. Des pans entiers du marché des services publics se substituent aux Etats, aux collectivités territoriales : c’est un défi complexe et passionnant à l’échelle du monde. Les optimistes voient un avenir radieux, les pessimistes annoncent l’apocalypse ! Cela se situe entre les deux. Il faut avoir cette part de rêve, cette volonté d’agir collectivement pour trouver les solutions. »

 

Marc-Etienne Pinauldt, alors Directeur du développement des capacités des territoires au Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET)

Marc-Etienne Pinauldt - photo (linkedin)« Les territoires seront innovants si l’accès au numérique est assuré. Alors que Facebook a enregistré une fois un milliard de connexions au même moment, en France 12 % de la population n’ont pas accès à internet à un niveau satisfaisant. L’accès aux réseaux numériques est un enjeu d’égalité des citoyens devant la réussite, particulièrement pour les territoires ruraux. Le numérique est un facteur essentiel d’attractivité : accueil des entreprises, accès aux médecins, maison des services publics, tout découle de l’accès à l’internet de qualité. Deux enjeux d’avenir me semblent particulièrement essentiels: le télétravail et la télémédecine. Il faut lutter contre les idées reçues sur le télétravail, dans le Massif central le télé-travail c’est 15 % de productivité en plus ! L’Atlaas est un observatoire de tous les usages numériques dans les territoires, c’est un projet indispensable pour garder un regard sur les évolutions des pratiques, mais restons attentif à l’accès aux réseaux. »