Your browser does not support JavaScript!

Boulogne-sur-mer, un territoire numérique

Publié le 15 juin 2017 L'association

 

La municipalité de Boulogne-sur-Mer ne cache pas ses ambitions : faire de la cité portuaire un territoire de référence en matière de numérique. Habitants, professionnels du secteur et touristes bénéficient déjà de cette révolution 2.0.

Capture d’écran 2017-06-15 à 18.24.22.png

source : ville de Boulogne-sur-Mer

 

Préparer Boulogne-sur-Mer au monde du numérique

“Environ 60 % des métiers que l’on trouvera à l’horizon 2020/2030 n’existent pas encore. Il faut s’y préparer”. Ce constat énoncé par le maire de la ville, Frédéric Cuvillier au journal “La Voix du Nord”, sonne comme une profession de foi. L’une des ambitions affichées de la ville est effectivement de devenir une terre d’innovation et de développement du numérique.
Mais devenir un territoire numérique implique que les entreprises du secteur s’y installent et y développent leurs activités. La création d’un tiers-lieu optimisé pour les nouvelles technologies a vu le jour et le BOUDA (Boulogne Urban Data) ne se contente pas d’accueillir start-upers et télétravailleurs. L’idée est d’en faire un espace dédié à l’innovation, à la création et à l’expérimentation numérique. Un “living lab” est mis à disposition des “makers” afin de tester ces nouvelles idées et solutions. L’émulation d’idées autour du développement des nouvelles technologies est également encouragée à travers des “hackatons” et autres événements ponctuels.

Capture d’écran 2017-06-13 à 22.15.03.png

 

Multiplier les événements autour du numérique

Justement, la ville multiplie les animations dédiées au secteur. 2017 a marqué la 3ème édition du printemps du numérique (du 16 avril au 30 juin), 50 événements gratuits sont proposés au public avec une thématique orientée vers les nouveaux métiers du numérique. Consciente que le monde professionnel va être bouleversé par cette mutation massive, la ville souhaite, grâce à ce genre d’événement, faire se rencontrer professionnels et grand public. Une table tactile XXL itinérante est également mis à disposition des habitants lors de certaines manifestations afin de compléter la visite ou de passer un moment ludique. Une manière de rendre moins obscure l’émergence des nouvelles technologies.

 

Capture d’écran 2017-06-13 à 21.15.52.png

 

Les Boulonnais, des citoyens connectés !

Amorcer la fracture numérique est également un enjeu fort pour la ville de Boulogne-sur-mer. Le site internet de la ville a par exemple fait peau neuve en 2015 et permet aux Boulonnais d’effectuer un certain nombre de démarches en ligne. Les habitants peuvent y trouver des formulaires et questionnaires sur la plateforme, consulter des actualités de la ville, déposer leur CV, accéder au portail famille avec paiement en ligne des services de la petite enfance… Une e-boutique a également été créée afin de valoriser les produits des établissements culturels.

La médiathèque propose de nombreux ateliers variés afin de se former, aussi bien sur la partie technique, qu’informatique. 20 demandeurs d’emplois peuvent également bénéficier chaque année d’un CV vidéo avec mise en ligne sur Youtube et accompagnement à la clé. Miser sur le numérique pour favoriser l’embauche est définitivement une option exploitée par la ville. D’ailleurs, une école Simplon, labellisée Grande École du Numérique, a ouvert ses portes en 2015 et a formé dernièrement, 24 personnes aux métiers du web. La Bibliothèque municipale met aussi à disposition de ses adhérents un site d’autoformation : « ToutApprendre.com » qui propose plus 500 cours en ligne.
Le printemps du numérique a également permis aux jeunes Boulonnais de travailler leur fibre créative. “La ville de demain en LEGO®” a été l’occasion de repenser la cité portuaire en découvrant la programmation informatique. Toujours dans cette optique de futurs emplois à pourvoir dans le secteur du numérique, Boulogne-sur-Mer propose des ateliers SCRATCH aux enfants de 8 à 16 ans. Le but est de former et de déceler de futurs développeurs et codeurs en herbe grâce à des activités ludiques.

 

Capture d’écran 2017-06-13 à 22.18.54.png

 

 

Un patrimoine connecté

Le secteur du tourisme est également en train d’amorcer un virage numérique. L’aquarium Grand Nausicaa refait peau neuve et en attendant son ouverture, une application mobile permet de découvrir le site en réalité virtuelle, tel qu’il sera en 2018. Les principaux monuments et sites de la ville disposent également de leur site dédié. Au cours de l’exposition d’intérêt national, Alaska passé/présent, les visiteurs ont pu bénéficier pour la première fois d’un dispositif multimédia, apportant un éclairage complémentaire sur les pièces exposées. Application mobile gratuite (disponible en anglais également), animations, jeux, film et expérience numérique ont jalonné cet événement.  

Vous souhaitez également partager les actions numériques de votre ville ? Inscrivez-vous ! 

 

Par Clémence Priou