Alors que les représentations « numériques » du territoire foisonnent en cartes interactives, cartes des enjeux et des acteurs, données partagées sous toutes les formes dématérialisées, l’existence institutionnelle des collectivités sur internet est maintenant incontournable. Celle des relations sociales est encore chaotique. On peut aisément aider les habitants et les usagers à se « mettre en réseau « , là où ils se reposent, là où ils travaillent, là où ils pratiquent leurs loisirs, et leur offrir les services conversationnels qu’ils attendent. Leur donner une existence « numérique » sûre, organiser des places d’échanges respectueux, faciliter l’accès à une vie collective paisible et joyeuse, passe par une maîtrise des « espaces publics dématérialisés » ; ils assureront des relations sociales dont l’intensité fait cohésion sociale des territoires d’aujourd’hui comme de demain.

> Explorer cet enjeu dans l’Atlaas