Your browser does not support JavaScript!

Ma commune est-elle à haut débit ?

Publié le 15 mars 2018 Démocratie et services publics

Coup de sifflet du gendarme des télécoms

La couleur dominante de cette carte de France est le blanc à l’est,  à l’ouest, au sud…  rose, bleu ciel et mauve se rassemblent autour de quelques grandes villes et surgissent à l’improviste ici et là. Ce coloriage de l’hexagone localise les taux de locaux « connectables » au très haut débit par la fibre . Tous n’aboutissent donc pas à un « local » (entreprise ou résidence) effectivement connecté. Rappelons qu’on compte aujourd’hui 3,3 millions d’abonnés à la fibre en FTTH (de bout en bout) sur 7 millions avec un débit supérieur à 30 mégabits. L’Arcep avec cette carte actualisée en ce début d’année, poursuit son travail de transparence et de surveillance de l’Etat et des opérateurs.

Oui, les chiffres sont en progression. Non, la France ne sera jamais « tout fibre ».

Le cuivre, appelé VDSL2, version rapide (50 megabits émission/réception)  de l’Adsl (25 mégabits ), atteint aussi 3,3 millions d’abonnés, il est finalement l’alternative la moins côuteuse, pas de pylones, qui devrait se déployer notamment dans les zones pavillonnaires. Une analyse déjà faite en France il y a 10 ans * !

Pour porter un projet collaboratif, se former en travaillant sur un Mooc, produire une création audio-visuelle,  créer un site internet, il faut un bon ordinateur, avec un  débit d’émission (remontant) fort : les téléphones portables et la 4G mobile sont d’excellents outils de réception et d’interaction simple. Mais insuffisant pour développer sa créativité (notamment en codant) et travailler, même en mode collaboratif. Ou même pour signaler un dysfonctionnement sur le site de l’Arcep ! **

Pensez-y avant de choisir une technologie de connexion au haut débit pour votre territoire !

Retrouvez votre commune,

sur la carte des territoires fibrés  

et sur celle de la couverture mobile

 

* Par exemple : Ethernet in the First Mile

** Mauvaise connectivité chez vous ? Alertez l’Arcep : Jalerte

 

Par Florence Durand-Tornare