La coopération c’est avant tout un état d’esprit et un mode de comportement où les individus conduisent leurs échanges sans conflits et sans concurrence. Ils cherchent des modalités appropriées pour analyser ensemble et de façon partagée les situations et collaborer dans le même esprit pour parvenir à des fins communes et acceptables par tous. Quoi de mieux que les outils numériques pour « horizontaliser » les organisations, ouvrir les silos et redistribuer les hiérarchies, pour organiser les coopérations. En collaborant pour mettre en oeuvre un projet, en mettant les moyens en commun pour coproduire un bien ou un service… Et faire la co-création, le co-design, le co-développement… et les colieux !
Ce sont des méthodes utilisées en coopération décentralisée, terminologie ancienne du Ministère des Affaires étrangères, reprise parfois au plan local pour parler de coopération interterritoriale. De quoi inspirer les élus sur de nouveaux modes de développement local et sur la chute des « murs-frontières » et de nouveaux jumelages multilatéraux.

Coopérations en France

> Explorer cet enjeu dans l’Atlaas

Coopérations internationales

> Découvrir notre page dédiée à la coopération décentralisée