Your browser does not support JavaScript!

Crise sanitaire, vers une nouvelle étape de la démocratie locale… forcément numérique 

Publié le 25 février 2021 Démocratie locale

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an bouleverse nos vies. Elle bouleverse notre quotidien évidemment avec les mesures de confinement et de couvre-feu, mais également nos usages de l’espace public. Les collectivités locales sont en première ligne, institutions publiques qui remportent la confiance des citoyennes et citoyens, bien devant l’État. Conscientes de leur responsabilité dans la mise en place des mesures de protection de leur population, elles sont nombreuses à avoir déployé des outils d’accompagnement des habitant·es, des entreprises et des commerçant·es. Pourtant, le sentiment de lassitude gagne les Français·es et l’adhésion aux mesures sanitaires dans une crise qui dure s’effrite. Des communes ou communautés de communes tentent alors d’associer leurs habitant·es à la prise de décision pour la rendre plus acceptable.

Des citoyen·nes inquiet·es pour leur avenir

Le 14 décembre 2020, Nova7 publiait une enquête réalisée du 1er au 10 décembre auprès d’un échantillon statistiquement représentatif de 1000 habitant·es du territoire de la ville de Lyon. À la sortie du deuxième confinement, 27 % des personnes interrogées affirmaient avoir vécu assez difficilement la période, 11 % d’entre eux l’avaient vécue très difficilement. 22 % étaient très inquiets des conséquences de la crise sur leur vie. La ville de Lyon les interrogeait alors sur les sujets qui occupaient leurs préoccupations afin de dessiner les contours d’une future consultation. Les conséquences économiques arrivaient loin en tête avec 74 %, devant la santé et la précarité. Plusieurs thématiques de travail ont été définies : lien social, vie culturelle, équilibre économique, jeunesse, libertés individuelles, avenir et solidarité.

Ainsi naissait le Conseil consultatif Covid lyonnais.

Conseils consultatifs ou conseils citoyens ad hoc, de nouvelles instances s’installent dans le paysage démocratique

 Le Conseil consultatif Covid lyonnais permet à 180 habitant·es et 120 représentant·es d’acteurs locaux lyonnais de donner leurs avis sur les mesures mises en œuvre par la ville pour vivre avec le COVID 19 et de contribuer ainsi à leur amélioration. Par le biais d’enquêtes en ligne et d’ateliers mensuels en présentiel pendant 6 mois, le Conseil consultatif lyonnais COVID travaille sur trois temps, à court, moyen et long terme.

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire que nous traversons, la Ville de Grenoble a de son côté souhaité également consulter habitant.es et représentant. es d’acteurs locaux. La Convention citoyenne COVID-19 est une instance consultative paritaire et expérimentale permettant d’adapter et d’améliorer la prise des décisions en associant les citoyen.nes. Web Télé, webinaires, questionnaires et réunions, les outils sont nombreux afin de répondre à toutes les pratiques et tous les usages.

Convention citoyenne. Au cœur de la deuxième période de confinement, Nantes Métropole a organisé un temps de concertation à distance avec les citoyens et citoyennes et les experts et expertes du territoire pour produire un diagnostic citoyen et des aspirations pour l’après-crise.

Faisant de la démocratie locale l’un des 16 enjeux de développement territorial, l’association Villes Internet est très attentive à ce déploiement de nouveaux outils. Les collectivités participantes au label national Territoires, villes et villages Internet ont à leur portée un instrument d’évaluation des dispositifs mis en place et un formidable carnet de contacts pour échanger sur les bonnes pratiques.

 

Par Anna Mélin