Your browser does not support JavaScript!

LES INTERCONNECTES LANCENT LEUR TOUR DE FRANCE : L’ATTAQUE RIDICULE DES CYCLISTES !

Publié le 15 février 2017

Nous tenions à saluer la rigueur de nos amis  impliqués dans le grand événement annuel numérique financé par la Région Rhône Alpes : Les interconnectés, présidés par une élue pionnière du numérique,  Karine Daugnin-Sauze, Vice‐Présidente de la Métropole de Lyon en charge du numérique et de l’innovation.

Nous tenons à lui exprimer notre soutien renouvelé, ainsi qu’à l’équipe des Interconnectés. Nous n’oublions pas les réunions fondatrices sous la houlette de Pierre-Alain Muet, Vice Président du Grand Lyon à l’époque et de Lyon-infocité (association de 200 entreprises lyonnaises) lorsque les pierres fondatrices de cet événement, devenu incontournable pour le développement économique des territoires, on été posées.

Après deux ans de “Tour de France des Interconnectés”  mis en place pour identifier des entreprises innovantes partenaires de leur journée, les voilà obligés de changer de dénomination pour devenir l’”Interco TOUR”. Et d’expliquer ” La Société Tour de France (STF) et la Société Amaury Sport Organisation (ASO) qui est depuis 2002 la société organisatrice du tour de France cycliste et propriétaire de la marque « Tour de France » n° 1368310, estiment qu’elle seraient fondées à solliciter en justice à l’encontre  de notre association et des partenaires du « tour de France des Territoires » des mesures d’interdiction d’usage des termes de Tour de France(..) sans préjudice de tous dommages et intérêts.”

C’est comme si l’Association d’élus fondatrice du  Label Ville Internet en 1998, contestait aujourd’hui à l’ex “Trophée” des Interconnectés la dénomination de “Label”.  L’histoire montre que la multiplication des modèles est la garantie de la fertilité des idées.

Désolant de voir que le monde si fairplay des cyclistes professionnels défend illégitimement une soi-disant “marque”. Alors a que les Tours de France abondent dans tous les secteurs (voir celui de la biodiversité) on ne voit pas pourquoi le secteur de l’économie numérique territoriale en serait privé ! 

Retrouvez ici les deux prochains rendez-vous et à la fin de l’année  à Lyon !  

Par Florence Durand-Tornare