Your browser does not support JavaScript!

Les jardins connectés fleurissent !

Publié le 22 mars 2017 Vivre ensemble

Communication en ligne, applications métiers, de plus en plus de communes utilisent les nouvelles technologies pour valoriser leur patrimoine végétal. Les initiatives liant parcs, jardins, arbres aux outils numériques  se multiplient avec une grande diversité de démarches (pédagogiques, informatives, touristiques, écologiques..).  Elles concernent les agents comme le grand public Quand les villes se mettent au vert, les bonnes pratiques fleurissent !

 

Les collectivités valorisent leur patrimoine végétal grâce au numérique

Qui ne s’est jamais posé la question de savoir devant quel espèce d’arbre ou de plante il se trouvait ? À Nancy ( Meurthe-et-Moselle), les arbres parlent ! Le sentier numérique relie 24 arbres dans la ville qui racontent leur histoire après avoir flashé leur code. En 2015, pour la 12e édition du jardin éphémère qui se tient chaque année place Stanislas, 19 tableaux végétaux ont été imaginés sur le thème du “Jardin Connecté”. La visite virtuelle* des lieux est toujours possible et l’événement annuel dispose même d’une page Facebook** suivie par plus de 3000 abonnés.
À Reims  (Marne), on ne met plus seulement en avant le patrimoine bâti. Sur le site internet de la ville, l’onglet “Nature” permet de découvrir pour chaque parc et jardin, un descriptif exhaustif accompagné d’une carte de géolocalisation, de photos et d’avis des visiteurs.

Le numérique pour impliquer les citoyens dans une démarche verte

La relation de la collectivité au public est modifiée par l’usage du numérique. La balade bucolique peut être “enrichie” par une sensibilisation aux pratiques écologiques et durables s’appuyant sur le numérique. La commune de Beignon (Morbihan), vient ainsi de signer pour l’aménagement d’un jardin de vie pédagogique et connecté baptisé “Edunature”. Au programme : permaculture, herbier numérique, bornes permettant d’interagir en 3D avec des smartphones, implication de la population locale dont les enfants pour enrichir la base de données… Ce sera aux habitants de s’impliquer et d’entretenir ce jardin de 500 m² qui devrait être finalisé d’ici 2 ans. Le numérique permet d’aller au-delà de la contemplation : à Issy-les-Moulineaux (@@@@2017 – Hauts-de-Seine), il suffit de sortir son smartphone, flasher le code devant le végétal en question et en une fraction de secondes, vous obtenez la fiche détaillée comprenant : la croissance, le type de feuillage, la période de floraison, les conseils de culture…Les villes qui développent les applis mobiles et sites dédiés aux parcs et jardins ont désormais un nom, on les appelle les “green geeks”.

Des outils numérique pour les e-jardiniers !

Le numérique rend possible de nouvelles façons de travailler pour les agents des espaces verts, en améliorant les possibilités de suivi, de connaissance sur le patrimoine végétal et en optimisant les pratiques des jardiniers (arrosage, produits phytosanitaires). Les tablettes tactiles sont de plus en plus utilisées afin de noter en temps réel les états et évolutions des végétaux. La ville de Bayonne (@@@@@2018- Pyrénées-Atlantiques) a opté pour cette solution pour mettre à jour la base de données de ses arbres. À Paris, la surveillance est de tous les instants ! Le Service de l’Arbre et des Bois a en charge la surveillance et l’entretien d’environ 200 000 arbres dans Paris intramuros. La gestion des arbres parisiens repose sur une base de données, une cartographie et une application mobile. Améliorer la gestion des arbres implique de suivre en temps réel l’évolution de chaque arbre qui dispose de sa carte d’identité informatique. Celle-ci regroupe des informations pointues incluant les arrosages successifs, les élagages, l’état sanitaire afin de faciliter le diagnostic et d’établir des tableaux de suivi. Pour faciliter le quotidien des agents du service des espaces verts, la ville de Saint-Arnoult-en-Yvelines (@@2016 – Yvelines), a mis en place un logiciel de gestion de projet en ligne. Il permet au personnel, à l’issue de sa journée, de renseigner la nature et la durée des actions menées. Les collectivités sont effectivement aussi amenées à former les agents sur ces nouvelles pratiques afin d’appréhender au mieux la transformation numérique de nos jardins.

Votre collectivité valorise également ses espaces verts grâce au numérique ? Inscrivez-vous !

Plus d’infos :     

*http://www.ubi-light.com/pro/nancy/jardin2016/

**https://www.facebook.com/ParcsetJardinsdeNancy/

Dossier de presse observatoire des villes vertes : http://www.observatoirevillesvertes.fr/wp-content/uploads/2015/01/PALMARES-DES-VILLES-VERTES-VDEF.pdf

 

 

Par Clémence Priou