Your browser does not support JavaScript!

Le vélo, nouvel enjeu territorial ?

Publié le 28 mai 2018 Partage des connaissances

Le développement des systèmes de libre-service a permis au vélo de devenir un transport urbain de référence pour les collectivités. Économique, écologique, vecteur de dynamisme pour une ville et ses habitants… La petite reine devient un enjeu territorial et associé au numérique, le tandem innove. Florilège des actions menées par les collectivités locales.

 

Le système de vélos en libre-service (VLS) connait un véritable essor ces dernières années. Début 2018, on comptait en France 33 dispositifs distincts en fonctionnement, sans compter les services en “free floating” (vélos en libre-service sans borne ou station).

 

Le vélo, un outil de promotion territorial

  • À Saumur (@@@ – Maine-et-Loire), la ville et son partenaire Loire Événement Organisation, ont fait du vélo un événement annuel incontournable ! En mode rétro, “L’Anjou Vélo Vintage” propose plusieurs circuits sur le territoire dans une ambiance d’antan. Une manière ludique de découvrir les paysages du Val de Loire mais avec une forte empreinte sur les réseaux sociaux. Les images issues de cet événement avec les participants habillés en mode vintage sont largement relayés par la presse et sur le web avec plus de 17 000 abonnés sur la page FB de la manifestation. Lire l’action 

 

Vidéo de l’événement :



Plus d’infos : https://www.anjou-velo-vintage.com/fr/

 

Des solutions utilisateurs

 

  • Un garage intelligent qui permet de mettre en sécurité son vélo ? La ville de Vernon (@@@@ – Eure) proposera dans le cadre du projet “La Seine à vélo” qui permet de relier Paris jusqu’au Havre et à Deauville, cette solution. D’autres projets autour du numérique et de la petite reine sont en cours pour la voie verte comme le wifi sur le parcours, la possibilité de recharger son vélo électrique et une application mobile permettant au cycliste d’être alerté d’un point d’intérêt patrimonial ou paysager. Lire l’action 

 

 

  • À Beauvais (@@@@@ – Oise), le Yellow Vélo peut être loué avec une simple carte sans contact. Imaginé par le service informatique de la ville et de l’agglomération, ce service permet au cycliste d’emprunter rapidement un vélo sans avoir à présenter une pièce d’identité ou garantie à chaque fois auprès de l’Office de Tourisme. Grâce à la carte, le vélo peut également être remisé dans un garage dédié. Lire l’action 

    Plus d’infos : http://www.beauvais.fr/vie-locale/transport-stationnement/yellow-velo.html

 


Copyright Ville de Beauvais

 

Les données personnelles pour améliorer la mobilité?

Le numérique pour mieux comprendre l’usage des cyclistes ?  Voilà un exemple de ce que peut apporter le travail sur le big data dans la gestion de la mobilité des transports. Pour le moment seuls les services municipaux alimentent la carte collaborative proposée sur le site d’Ivry-sur-Seine (@@@@@ – Val-de-Marne) mais il y a fort à parier que les données générées par les cyclistes puissent servir demain à améliorer le trafic et l’expérience utilisateur. La métropole Européenne de Lille a par exemple déjà recueilli lors du “Challenge européen du vélo” une mine d’informations sur les usages des cyclistes grâce à une application muni d’un GPS. De même les communautés en ligne d’aficionados du vélo sont très nombreuses et permettent de quantifier le phénomène. Lire l’action 

Plus d’infos : http://www.ivry94.fr/5994/les-pistes-cyclables.htm

 

Malgré des efforts de la part des collectivités et un succès initial, les tentatives de location de vélos de type Vélib sont en danger aujourd’hui à cause des vols, des dégradations mais aussi des bugs informatiques. Le système de free floating quant à lui (vélo en libre-service sans borne ou station) a également un avenir incertain à cause du vandalisme. Un manque à gagner énorme que certains opérateurs tentent de résorber en demandant aux collectivités des suventions ou de payer les coûts de réparation, espace public oblige… L’avenir du vélo se trouve peut-être dans la technologie puisque les vélos connectés dernière génération permettent à l’utilisateur d’être reconnu grâce au bluetooth et émettent une sonnerie d’alarme lorsqu’une autre personne les manipulent.

Votre collectivité favorise également l’essor du vélo comme moyen de transport ? Partagez vos actions en adhérant à notre association.

Adhérer
 

 

Par Clémence Priou