CA du Bassin de Thau

2017
  • 98189 habitants
  • Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
  • Hérault 34

Véritable éco-territoire au cœur de l’Arc méditerranéen (proche de Montpellier dans l’Hérault), placé entre la terre (garrigues et vignes) et l’eau (la mer et les étangs), Thau agglo représente un ensemble naturel exceptionnel.

En front de mer, 83 % du territoire sont des espaces naturels et agricoles. Parmi eux, on y répertorie près de 12.200 hectares de plages, étangs, marais, bois et garrigues, ainsi que 19 km de façade maritime. La richesse de cette réserve naturelle a favorisé le développement économique du territoire : pêche, conchyliculture, thermalisme.

Thau agglo veille à la préservation et à la gestion de ces espaces d’exception : lutte contre l’érosion de lidos, protection de la lagune de Thau, gestion des salins, entretien du Massif de la Gardiole… Classé site Natura 2 000, l’étang de Thau possède une biodiversité dix fois supérieure à celles des autres lagunes languedociennes. Cette spécificité s’explique par sa superficie (7 500 hectares), sa profondeur (en moyenne 4,5 m), ses grandes surfaces de prairies sous-marines et ses échanges avec le milieu marin (véritable mer intérieure séparée de la Méditerranée par un fin cordon de sable, le lido).

Cet aquarium géant abrite de nombreux mollusques, dont l’huître est le véritable trésor. L’étang de Thau représente environ 10% de la production nationale conchylicole et 90% de la production méditerranéenne. L’activité génère directement ou indirectement près de 9% du nombre total des emplois de l’agglomération (2000 emplois directs et autant d’indirects).

Mais l’emblème de Thau, c’est l’hippocampe, le petit cheval marin. L’étang reste l’un des rares sites où l’on peut le croiser. Sète est le premier port de pêche de Méditerranée (3 000 emplois) et son port de commerce a un trafic proche des 4 millions de tonnes. Côté passagers, il assure chaque année le transit de plus de 160 000 personnes entre l’Europe du Sud et le Maroc. La croisière concerne quant à elle, 10 000 passagers par an. Son patrimoine culturel est attractif (Georges Brassens, Paul Valéry, Jean Vilar…).

De fortes traditions existent comme les joutes languedociennes ou la fête des pêcheurs (la Saint-Pierre). La gastronomie est aussi à l’honneur (muscat, coquillages, « macaronade », tielle, bourride…). Thau agglo présente également un maillage de villes et de villages ayant su conserver leur trame urbaine historique. Ce patrimoine renforce les qualités paysagères de ce territoire.

Bénéficiant d’un cadre de vie exceptionnel, celui-ci attire chaque année de nouveaux habitants (+ 11% de croissance démographique entre 2000 et 2010). 1,5 million de touristes visitent également chaque année ses communes. Balaruc-les-Bains est, par ailleurs, la première station thermale de France avec plus de 46 000 curistes/an.

La Communauté d'agglomération du Bassin de Thau est composée de : Balaruc-les-Bains Balaruc-le-Vieux Frontignan Gigean Marseillan Mireval Sète Vic-la-Gardiole

  • Publications
  • données
  • Lieux
  • Acteurs
  • Labels
      • 2017
      • 2016

      Filtrer les publications