Bienvenue à l'Escale Neuilly Villes Internet

Imprimer
  • agrandir le texte
  • réduire le texte

Taille de police

TICE : la comparaison européenne qui fait mal

Date : 13/06/2013

Education | Ecole Internet

Depuis des années les analyses se suivent et se ressemblent. Elles attestent du très sérieux retard pris par la France en matière de numérique à l'école. Nouvelle confirmation avec le dernier rapport européen sur les TICE. Extraits choisis.

Deux ans d'enquête, une montagne de données collectées par sondage auprès d'élèves et d'enseignants dans 27* pays (190 000 réponses recueillies), 180 pages... le dernier rapport de la commission européenne Survey of how to get cialis in canada schools: ICT in Education, publié le 18 avril 2013, est la plus importante étude du genre réalisée à cette échelle depuis 6 ans. Les différents aspects du développement du numérique dans les écoles des 1er et second degrés y sont passés au crible : accès et infrastructures, usages des élèves et des enseignants, compétences et attentes dans l’utilisation des TIC dans l’enseignement.

Nous en avons extrait les indicateurs les plus significatifs pour la France, en nous centrant sur les écoles primaires, qui concernent au premier chef les communes et intercommunalités. Il apparaît que, sur l'ensemble des aspects du numérique à l'école -à l'exception notable de la connectivité internet (non illustrée ici)- la France se classe en dessous, et souvent même très en dessous, de la moyenne européenne. A l'heure où le ministère de l'Education nationale sonne la mobilisation générale sur le front du numérique, il n'est pas inutile de mesurer le chemin à parcourir.

*liste des pays et codification

AT - Autriche
BE - Belgique
BG - Bulgarie
CY - Chypre
CZ - République tchèque
DK - Danemark
EE - Estonie
EL - Grèce
ES - Espagne
FI - Finlande
FR - France
HR - Croatie
HU - Hongrie
IE - Irlande
IT - Italie
LV - Lettonie
LT - Lithuanie
LU - Luxembourg
MT - Malte
NO - Norvège
PL - Pologne
PT - Portugal
RO - Roumanie
SI - Slovénie
SK - Slovaquie
SE - Suède
TR - Turquie

NB : Allemagne, Pays-Bas et Royaume-Uni ne figurent pas dans l'étude, faute de données suffisantes. Les moyennes calculées (valeur EU) n'incluent pas les pays hors UE ayant pris part à l'enquête (Croatie et Turquie). Graphes réalisés depuis les données du rapport.

 

 

 

 

 

Avec 8 élèves par ordinateur, les classes primaires françaises sont proches de la moyenne européenne. C'est encore l'un des indicateurs les plus flatteurs pour nos écoles. Reste qu'au fil des ans, le reste de l'Europe s'équipe plus rapidement que la France (indicateur : évolution du nombre d'ordinateurs pour 100 élèves depuis 2006). Un "décrochage" que ne connaissent pas les collèges et lycées.

Situation inversée concernant l'équipement en ordinateurs portables connectés : si l'indicateur des écoles primaires apparaît "passable" (encore loin toutefois du niveau des pays nordiques), collégiens et lycéens français sont clairement moins bien lotis que leurs voisins européens.

Sur l'équipement en TBI, la France occupe le fond de la classe.

Implantation réussie des ENT au collège et au lycée. En primaire, tout reste à faire.

Alors qu'environ 3 écoles sur 4 ont un site ou une page web en Europe, elles ne sont que 42% en France : aucun des pays étudiés ne fait pire.

La formation TIC des enseignants au sein de l'école est réduite à peau de chagrin en France, qui décroche encore le bonnet d'âne sur ce plan. A noter la part élevée -quoique en dessous de la moyenne européenne- des professeurs du primaire qui prennent sur leur temps personnel pour se former.

Les deux derniers indicateurs qui ont retenu notre attention témoignent d'un manque d'engagement d'une politique TIC dans nos écoles primaires ces dernières années (données collectées sur l'année scolaire 2011-12).

Ainsi seules 28% des écoles françaises - contre 62% en moyenne européenne - bénéficient d'un coordinateur TIC. Hormis la Hongrie, aucun pays n'est moins bien doté

Alors que les technologies ouvrent de nouveaux horizons pour le travail collaboratif des enseignants, "seule une minorité d'entre eux en tirent profit" souligne l'étude européenne. Là encore, la France ne saurait être montrée en exemple. 

 > Consulter l'intégralité de l'étude

Votre évaluation est en cours de soumission...
Evaluation : 4.3 sur 5. Votes : 9.
Cliquez sur une étoile pour évaluer.

< Articles

l'avis du réseau

les partenaires institutionnels

les associations d’élus

(relais depuis les territoires)

partenaires du label ville internet