Projet "réseau de tiers lieux au pays des achards"

Publié depuis30/10/2018dernière édition08/11/2018parCéline MUNAUTdansCC du Pays des Achards
statut :en cours
  • prévue
  • en cours
  • réalisée

Synthèse

Ce projet consiste en la création d’un espace de co-working,composé de modules de bureaux et d’une partie commune.

Les  tiers-lieux,  appelés  aussi  espaces  de  travail  partagés  et  collaboratifs  désignent des  lieux  de  travail  où  la
créativité  peut  naître  entre  différents  acteurs,  où  la flexibilité répond aux difficultés économiques du champ entrepreneurial.
Ils permettent aux actifs de travailler à distance, à proximité de leur domicile et dans le même confort, dans des lieux aussi bien équipés et aménagés que l’entreprise.
Ils   permettent   aussi   aux   personnes   de   trouver   une   solution   alternative   au fonctionnement   traditionnel,   de   croiser   des   mondes   qui   ne   se   seraient   pas rencontrés   par   ailleurs,   de   favoriser   des   échanges   grâce   aux   animations   et évènements mis en place.

Ils peuvent prendre la forme d’espace de travail partagés (appelés aussi « coworking »), d’ateliers partagés, de fablab (laboratoire de fabrication) et accueillir des services hybrides   tels   que   des   salles   de   réunions,   des   jardins   partagés,   des   boutiques partagées,  des  cafés,  des  épiceries,  des  ressourceries,  des  espaces  de  méditation
culturelle et bien d’autres.

Le  territoire  de  la  CC  du  Pays  des  Achards  constitue  un  terreau  fertile  favorable  à l’implantation et au développement d’un réseau de tiers-lieux.

Pour  asseoir  et  maintenir  son  attractivité,  la  CC  du  Pays  des  Achards pourrait accompagner les entreprises tout au long de leur parcours résidentiel et s’intéresse à une nouvelle forme d’immobilier communément appelée tiers-lieux. Ces tiers-lieux qui  se  destinent  aussi  bien  aux  acteurs  associatifs  (associations  du  territoire  à  la recherche de locaux) qu’aux actifs : télétravailleurs ou entrepreneurs apparaissent comme    étant    complémentaires    et    apportent    une    alternative    aux    solutions d’hébergement classiques.

Actions

Afin   de définir   une politique d’implantation d’un  réseau  de  tiers-lieux   sur   le territoire, il a été décidé de missionner «Relais d’Entreprises» aux fins de réaliser   une mission  d’accompagnement  stratégique  (AMO)  s’appuyant  sur  les phases suivantes :
- Phase 1 : Pré- cadrage du projet et analyse de l’offre
- Phase 2 : Analyse de la demande
- Phase 3: Analyse des capacités du territoire à accueillir des tiers-lieux
- Phase 4 : Etude d’implantation et d’aménagement
L’étude demandée pourra être réalisée selon un échéancier de 4 mois.


Résultats

Il permet d'attirer de nouvelles activités et les ancrer durablement sur le territoire

Bénéfices

Outre  l’aspect  développement  durable  avec  la  réduction  des  déplacements pendulaires, l’autre enjeu  des tiers -
lieux ruraux est  de retenir, voire d’attirer des télétravailleurs,  des  néo-ruraux  ou  de  jeunes  pousses  des  filières  innovantes.
Les Tiers-lieux ruraux sont portés par une ambition de revitalisation des centres-bourgs, ils   doivent   permettre   de   faire   vivre   des   services   de   proximité.   Les   tiers-lieux apparaissent  comme  des  points  névralgiques  pour  (ré)activer  les  ressources  des territoires ruraux et ancrer de nouvelles formes d’innovation et de développement.
Le   concept   de   tiers-lieu  représente  un  outil  d’attractivité  novateur  pour  les territoires. C'est un levier de redynamisation des  territoires  ruraux.

Outils

Pour les acteurs publics, le télétravail est un outil pour réaménager les  territoires  en  s’appuyant  sur  les  nouvelles  flexibilités   du   travail   et   de   la production théoriquement permise par les TIC.

Services

    • Des aides et appels à projets aux entrepreneurs du secteur de l'économie numérique
    • Une présentation numérique de l'économie locale et des aides au développement
    • L'encouragement aux nouvelles économies collaboratives et de partage (financement participatif, monnaies locales, systèmes d'échanges libres, coopératives…)
    • La co-production de services avec les acteurs associatifs du territoire
    • La mise à disposition d'espaces physiques ou virtuels accessibles pour le travail associatif
    • La transparence et l'accès aux données publiques liées aux projets urbains et à la vie locale
    • Une incitation à la participation citoyenne par des dispositifs numériques (maison des projets en ligne, jeux sérieux interactifs, éducation civique…)
    • Un dispositif pour l'optimisation des flux (transports, smarts grids, data centers…)
    • Des actions numériques à destination des publics spécifiques (jeunes, handicapés, seniors…)
    • Le développement d'espaces publics numériques (y compris tiers-lieux, fablabs…) soutenus par la collectivité
    • La coordination du réseau des lieux d'accès publics à internet (tiers-lieux, fablabs, conciergeries…)
    • Des partenariats publics/privés pour le numérique local
    • Des espaces de création en ligne et des lieux physiques dédiés aux artistes locaux ou à la création numérique
    • Des espaces numériques de travail pour les entreprises et travailleurs indépendants
    • Des tiers-lieux pour les travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs et chercheurs d'emploi
    • L'accompagnement du télétravail (incitations, tiers-lieux, exemplarité avec le télétravail de certains agents territoriaux…)

    Enjeux

      documents attachés