Your browser does not support JavaScript!

Carrefour de transfrontaliers, Thionville porte le numérique au cœur de l’Europe

Idéalement localisée, Thionville dispose d’une position stratégique aux portes du Luxembourg, de la Belgique et de l’Allemagne. Elle lui vaut le rang de première ville transfrontalière de Lorraine. Une situation géographique dont elle tire une richesse majeure portée par l’importance du nombre de travailleurs frontaliers au Luxembourg. Cela n’a pas toujours été le cas, car la cité de l’Est a beaucoup souffert du déclin industriel dans les années 70. Mais la « belle endormie » a désormais les yeux grands ouverts sur le XXIe siècle, regard acéré par son dynamisme numérique récompensé par [email protected] en 2019.

La coopération européenne, objectif central de la politique thionvilloise

La Ville de Thionville participe au réseau Tonicités qui regroupe les villes françaises de Metz, Longwy et Thionville, les villes luxembourgeoises d’Esch-sur-Alzette et Luxembourg ainsi que la ville d’Arlon en Belgique. Ce réseau de coopération transfrontalière développe des synergies entre les villes et notamment, un site internet commun qui partage les compétences techniques, économiques, culturelles et touristiques. Cette mise en commun favorise la réflexion pour agir dans des domaines variés, mais très ciblés comme les réseaux à haut débit, le tourisme ou la mobilité. C’est coopération s’est également matérialisée par la mise en ligne de l’application mobile Tonicités dont l’onglet touristique « Vis-it » s’organise autour de circuits touristiques thématiques pour les 6 villes.

 À Thionville, le numérique permet de s’exprimer en dehors des périodes électorales

Lors de la dernière cérémonie des vœux aux forces vives de sa ville, le maire Pierre Cuny a affirmé sa volonté de donner davantage la parole aux citoyens. Pour cela, il dote Thionville de l’application numérique Fluicity « qui permet de s’exprimer en dehors des périodes électorales ». Le cahier de doléances pourra être alimenté via cette appli. L’élu a également annoncé l’ouverture d’une concertation citoyenne sur le développement du wi-fi dans les espaces publics thionvillois, sujet d’actualité pour les habitants.

« C’est ensemble que nous construisons notre ville, fondant notre action sur la force du collectif, du dialogue, de l’écoute », a-t-il assuré.

Depuis, les Thionvillois ont effectivement pu donner leur avis sur ce projet avant qu’il ne soit adopté en conseil municipal.

Thi’Pi, le carrefour des talents

Porté par la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville, Thi’Pi propose des programmes de détection des talents en lien avec les écoles et le pôle universitaire d’aide à la création d’entreprises numériques, d’incubation (assistance dans le choix du modèle économique, l’accès au marché, aux compétences et au financement), de stimulation et d’accélération (croissance, y compris vers l’international). Lieu de la création et de l’innovation, le pôle numérique assure également l’animation de l’écosystème, avec la mise en place d’événements rassembleurs, d’ateliers de formation, de partage d’expériences, le tout en collaboration avec deux piliers majeurs de l’écosystème thionvillois : Puzzle, tiers lieu remarquable par son orientation et ses compétences numériques et le ThiLab, centre d’expérimentation, de conception et de fabrication. En tant que membre de LorNTech, les équipes de Thi’Pi travaillent de façon concertée et coordonnée avec les autres agglomérations et leurs Totems respectifs : le Paddock de Nancy, le TCRM Blida de Metz et le pôle numérique d’Épinal. Au travers de Thi’Pi, c’est tout un écosystème qui se met en place.

Thi’Pi intéresse aujourd’hui plus d’une dizaine de statupers et s’apprête à accueillir dans ses locaux la société de production de programmes d’animation 3D Watt Frame (oscarisée en 2014 pour son film M. Hublot).

 Terre de tous les talents, la cité mosellane ne compte pas s’arrêter là, installant la relation avec ses usagers au cœur de ses priorités. De quoi la placer en bonne position pour la prochaine cérémonie des labels. 

 


Vous avez également créé un lieu d’innovation numérique ? Faites-le savoir en postulant au label « Territoires, villes et villages Internet » dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 octobre 2019

 

Participer au label

 

 

Par Anna Mélin