Your browser does not support JavaScript!

Montvendre, une politique numérique proche des habitants et des associations

Avec ses 1200 âmes, le village authentique de Montvendre se trouve idéalement au cœur de la belle Drôme. Situé à équidistance des villes de Crest et de Romans sur les contreforts du Vercors, il a obtenu les labels « village fleuri » et « village botanique ». Et, en moins de dix ans, il est parvenu à passer d’une zone blanche à un territoire labellisé @@@@@.

De la « zone blanche » aux [email protected]

Les associations sont au cœur de la dynamique du village et du bien-vivre. À travers le numérique, le plan 2020 mis en place par l’équipe municipale a été le moteur de la montée en puissance du dispositif. En 2008, Montvendre était encore considéré « zone blanche » sur le territoire. Le travail de la municipalité en collaboration avec le département de la Drôme par l’intermédiaire du syndicat Ardèche-Drôme-Numérique a permis dans un premier temps d’installer un NRAZO (centrale téléphonique) en 2011 sur le territoire. Afin d’évaluer les progrès effectués et de les valoriser, la commune s’est inscrite au label national Villes, Villages et Territoires internet. Elle a obtenu @@@@ dès 2015 et en détient @@@@@ depuis janvier 2019.

Un objectif principal : améliorer la vie des habitants

L’objectif global de la mise en place du numérique sur le territoire est de faciliter la vie des habitants et des associations, dans un contexte de restrictions budgétaires.

Ainsi, la politique d’information de la population est un élément important du dispositif. Avec l’élaboration de Mont’agenda, qui permet chaque mois d’avoir des renseignements sur les manifestations à venir ; de Montvendre infos flash qui a pour objet de connaître l’actualité hebdomadaire de la commune, mais aussi des menus de la cantine ; de Montvendre alerte en cas d’alerte météo à partir du niveau orange ou de coupure d’électricité.

Chaque association bénéficie d’une page sur le site internet de la commune qu’elle anime en collaboration avec l’élu dédié au numérique. La commune est également présente sur les réseaux sociaux par l’intermédiaire de Twitter et de Facebook. D’ailleurs, des retransmissions Facebook live ont vu le jour pour certains événements importants comme pour les commémorations du  Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

Et Montvendre ne compte pas s’arrêter là. Le projet 2020 prévoit le déploiement de la fibre optique pour l’ensemble des Montvendrois. Une seconde antenne wifi va être installée via le réseau cigale (gratuit) par l’intermédiaire de la collaboration avec Valence Romans Agglo à proximité du terrain de football et de l’aire de camping-car afin de rendre l’accès à l’internet plus facile dans ce secteur.

L’éducation au cœur du projet numérique

L’école maternelle a été dotée de tablettes qui sont utilisées pour l’éveil des enfants. Animée par la question du développement durable, l’équipe municipale récupère des ordinateurs, des imprimantes, du matériel informatique que certaines sociétés leur cèdent à titre gratuit, car elles n’en ont plus l’utilité. Cela a permis au village d’équiper ses deux écoles en réseaux et de les câbler.

Les inscriptions aux activités périscolaires par les enfants s’effectuent via un formulaire numérique.

L’inclusion numérique, fil conducteur de la politique du village

L’accompagnement des personnes est un élément primordial pour la municipalité. Dans cet objectif, un élu est disponible lors d’une permanence pour former et échanger avec les associations ou habitants afin de rendre plus accessible les outils numériques pour tous.

Le maire de la commune, Bruno Servian, n’est pas un adepte a priori des outils connectés, mais il s’est laissé convaincre, notamment par la commission communication du village. Il souligne cependant que le numérique est « un outil indispensable aujourd’hui, mais qu’il ne faut pas qu’il remplace l’humain et son contact ». Position partagée par le premier adjoint, Stéphane Philibert, qui a développé en collaboration avec l’équipe municipale le projet numérique de la commune depuis 2008. Celui-ci ajoute que : « développer le numérique ce n’est pas créer de la distance avec les citoyens, c’est au contraire créer de la proximité pour les rassembler ».

Des prises de position qui, somme toute, garantissent la mise en place d’un Internet citoyen inclusif tel que le promeut l’association Villes Internet.

Crédit photo Commune de Montvendre

Par Anna Mélin