Your browser does not support JavaScript!

Le recrutement à l’ère du numérique

Publié le 8 mars 2018 Partage des connaissances

La transformation digitale de ces dernières années impacte aussi l’univers du recrutement y compris au sein des collectivités territoriales. Recruteurs et demandeurs d’emplois font évoluer leurs pratiques face au développement des réseaux sociaux, du big data et de l’intelligence artificielle.

 

Favoriser l’emploi par le numérique

Les collectivités n’hésitent plus aujourd’hui à se servir du numérique comme un levier de communication dans la sphère professionnelle. À Mérignac ([email protected] – Gironde), la ville a déployé de nombreux outils numériques pour favoriser ce secteur. À la newsletter municipale a été rajoutée un bloc « offres d’emploi », des pages web dédiées ont été créées sur le site de la commune, des vidéos pour valoriser les secteurs qui recrutent dans la région ont été diffusées, une page événement Facebook a vu le jour pour lancer le salon « Objectif Emploi » avec publicités sponsorisées…

Tous les lundis à Fleury-sur-Orne ([email protected] – Calvados), une habitude a été instaurée par le service communication, à savoir la diffusion des offres d’emplois sur le site de la commune mais également sur les réseaux sociaux. Une démarche appréciée des habitants puisque ces jours-là, la plateforme connait effectivement un pic de fréquentation. En ligne aussi, un guide à destination des demandeurs d’emplois afin de les aider dans leurs démarches et de leur proposer un accompagnement.

On observe également une évolution dans les services proposés par ces sites. À Soissons ([email protected] – Aisne), la ville a créé un site entièrement dédié à l’emploi mais « intelligent ». Grâce à un outil informatique, la plateforme capte les annonces qui répondent à ces deux critères : les offres d’emplois à moins de 50 minutes du centre-ville et les offres du Grand Soissons. La mobilité des transports étant effectivement un domaine qui vient de plus en plus se greffer aux impératifs du marché. On observe aussi que les offres d’emplois sont diffusées sur les panneaux lumineux de la ville.

 

 

De nouveaux canaux de sourcing

Si Pôle Emploi demeure un référent pour les demandeurs d’emplois et les entreprises, on observe néanmoins une mutation dans la diffusion des offres. Les Job boards ou sites spécialisés dans le recrutement comme Linkedin et Viadeo, sont devenus des sources d’informations importantes pour les recruteurs. Les outils de matching, les algorithmes, l’intelligence artificielle permettent de fluidifier les recherches et de les rendre plus rapide. Cela permet également au candidat de dévoiler sa personnalité, d’être recommandé sur certaines compétences, d’entretenir des cercles et une communauté professionnelle. Certaines municipalités n’hésitent plus à s’en servir pour faire rayonner son territoire, à l’instar de Villejuif ([email protected] – Val-de-Marne) qui y diffuse son actualité et ses offres d’emploi.

 

Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter sont aussi devenus des canaux de diffusion à part entière. En 2016, la ville d’Arras ([email protected] – Pas-de-Calais) a diffusé sur les réseaux sociaux un appel à bénévolats pour l’organisation de certains événements. Une réussite avec beaucoup de partages et de commentaires en plus de l’image dynamique que ces canaux renvoient de la commune. Une façon aussi de faire travailler plusieurs services conjointement comme les ressources humaines, le service communication et le pôle web.

 

De nouvelles pratiques 

Les méthodes de recrutement évoluent et les collectivités et départements changent leurs pratiques. Depuis janvier 2017, le conseil départemental de la Drôme a dématérialisé la totalité de ses recrutements. Passer un entretien d’embauche de chez soi est aussi  une tendance qui commence tout doucement à poindre. La vidéo-conférence par Skype est par exemple une solution utilisée par la mairie d’Anzin ([email protected] – Nord-Pas-de-Calais-Picardie) ou celle de Castelnaudary ([email protected] – Languedoc-Rousillon-Midi-Pyrénées) qui proposent un entretien d’embauche dématérialisé. Échanger des messages directement avec le candidat et le recruteur est aussi de plus en plus usité avec les messageries en ligne, les chats, les messages directs. Néanmoins l’entretien physique n’est pas prêt de disparaitre puisqu’une enquête récente de Pôle Emploi indique que pour 97 % des sondés, la rencontre réelle avec un candidat reste la meilleure façon de faire son choix.

Par Clémence Priou