Your browser does not support JavaScript!

À Digne-les-Bains, numérique rime avec éducation et liberté

Publié le 19 septembre 2019 Carte postale Education Innovation

Alexandra David-Neel y a posé ses dernières valises. Après plus de vingt-cinq ans à parcourir l’Asie au début du XXe siècle, c’est à Digne-les-Bains que l’exploratrice a choisi de finir ses jours. On y visite sa maison, devenue musée, et on s’y imprègne de sa soif de liberté et de connaissances. C’est au service de ces mêmes mots d’ordre que la petite ville des Alpes-de-Haute-Provence, labellisée [email protected] en 2019, a dirigé sa politique numérique. Elle se concentre en effet sur la formation de ses habitants à l’utilisation des logiciels libres, gages d’indépendance.

 L’accompagnement, première étape vers l’autonomie numérique

Depuis plusieurs années déjà l’accompagnement de la population à l’usage des outils numériques est au cœur de la politique de la Ville de Digne-les-Bains. Thibaut Le Corre, Conseiller municipal délégué au numérique et à l’innovation, a rappelé lors d’une rencontre avec la presse les différentes actions menées en ce sens par les services municipaux : « Le Pôle Num’Eric du CCAS a par exemple aidé plus de 200 personnes de tous à âge en 2018 avec une majorité de 28-45 ans. Aide à la constitution de dossier de la CAF, recherche d’emploi, déclaration d’impôts ou création d’une adresse mail sont des actions récurrentes auprès de population en difficulté avec le numérique. Des ateliers et des Cafés Numériques organisés par LUMEN complètent ce travail de médiation numérique. »

LUMEN, lieu de rencontre des usages numériques

 « Lieu à usages multiples d’éducation au numérique », LUMEN propose tout au long de l’année des ateliers d’initiation informatiques tels que : les bons usages d’Internet, création et usage d’une boite e-mail, traitement de texte, gestion des données et des fichiers, et aussi des ateliers de pratiques artistiques qui s’articulent autour de plusieurs champs : le montage photographique et la conception graphique, l’élaboration de contenus pour des œuvres participatives, l’élaboration de films d’animation, l’apprentissage du code informatique ludique, etc.

 Ce lieu permet également la rencontre avec des artistes numériques autour de leurs parcours artistiques et des usages des nouvelles technologies.

 Les « communs numériques » au cœur de la politique de Digne-les-Bains

Pendant toute l’année 2019, la médiathèque François Mitterrand à Digne-les-Bains invite son public à la rencontre des Communs numériques par la prise en main de Wikipedia, Wikimédia et d’OpenStreetMap. Le passage pour les citoyens d’une posture d’utilisateurs de services numériques à un rôle actif de contributeurs à l’écosystème des communs numériques est un enjeu fort pour les acteurs de la médiation numérique. Digne-les-Bains est une collectivité très engagée à la fois dans la médiation numérique depuis le début des années 90, mais aussi dans l’Open Data depuis 2013. Une séquence importante de sensibilisation des citoyens à la cartographie libre Openstreetmap a eu lieu avec l’opération « Dessine ta ville », il s’agit désormais de capitaliser sur cet intérêt local et de consolider la communauté de contributeurs du territoire (collectivités, citoyens, société civile…).

Après avoir publié plus d’une centaine de jeux de données issues de ses services, la ville de Digne-les-Bains a souhaité embarquer des jeunes lycéens dans sa démarche d’ouverture de ses données. Elle a ainsi conçu Data’Digne pour faire de la pédagogie à l’open data. Des élèves de seconde du Lycée Pierre-Gilles de Gennes ont participé tous les mercredis après-midi à des ateliers de vulgarisation scientifique sur les thématiques des données et des objets connectés. Encadrés par un animateur de l’association Les Petits Débrouillards 04, ces jeunes ont imaginé et fabriqué des capteurs mesurant les particules fines présentent dans l’air. Installés sur des bâtiments municipaux, ces capteurs ont permis de collecter des données à un niveau ultra-local. Depuis le 14 février 2018, toutes les dix minutes le ventilateur de chaque capteur se met en marche. Les données collectées de cette façon permettent d’obtenir de mesurer la présence des particules fines, la température, l’humidité de l’air et la pression atmosphérique. Ces données sont désormais en open data.

Et la petite ville de Provence ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle envisage en effet la création d’un lieu d’innovation numérique au sein de l’atelier Canopé de l’ESPE (Aix-Marseille Université). « Le Lab » permettra ainsi de valoriser et de documenter les pratiques contributives locales via l’utilisation d’outils multimédias. De quoi placer Digne-les-Bains en bonne position pour la prochaine cérémonie de remise du label « territoires, villes et villages Internet » qui aura lieu en janvier 2020.

 


Vous déployez également des outils d’éducation au numérique ? Faites-le savoir en postulant au label « Territoires, villes et villages Internet » dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 octobre 2019

 

Participer au label

 

 

Par Anna Mélin