Your browser does not support JavaScript!

Avec sa plateforme d’entraide “voisins voisines”, la ville de Grenoble @@@@@ met la solidarité au premier plan

Publié le 15 avril 2020 Solidarités et santé publique

Depuis le 18 mars 2020,  c’est plus de 2100 propositions d’aides que les habitants de Grenoble peuvent retrouver sur la plateforme d’échange de services  « Voisins Voisines ». Ainsi les Grenoblois peuvent pallier au confinement en agissant solidairement dans leur résidence.

Jérôme Steffenino responsable du pôle Grenoble numérique, répond à nos questions.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste la plateforme ?

Jérôme Steffenino : l’objectif est de lutter contre le Covid 19 en créant un système d’entraide qui permettra d’améliorer le quotidien des habitants, de réduire la solitude liée aux mesures de confinement et de renforcer les liens de solidarités envers les plus fragiles.

« Grenoble Voisins Voisines » propose ainsi de créer des « boucles de solidarités » pour s’échanger les bons tuyaux, pour aider dans leur quotidien ses voisins  et voisines de palier, mobilisés par la gestion de la crise sanitaire, ou pour prendre soin des personnes les plus fragiles.

Afin de faciliter les relations et surtout de limiter les déplacements et contacts, conformément aux mesures de confinement décrétées, ces solidarités seront soit pensées à l’échelle de chaque adresse grâce à un système de géolocalisation pour les nécessités du quotidien (courses de première nécessité pour nos voisins âgés, fragiles…) soit sous forme 100% dématérialisée (appels téléphoniques pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, tutos et bons conseils entre habitants…).

Cette plateforme des solidarités de voisinage a vocation à être un outil souple, adaptable et évolutif au fur et à mesure de l’avancée du virus et des nouveaux besoins ou mesures qui pourraient être prises.

Les habitants peuvent proposer leur aide sur 9 registres : l’aide aux devoirs à distance, les courses de première nécessité, la conversation à distance, l’aide au personnel mobilisé par la gestion de crise, la promenade d’animaux domestiques, l’aide informatique et administrative à distance, la confection de masque, l’impression gratuite d’attestation ou d’autres propositions.

Plus de deux semaines après le lancement de cette opération de solidarité, quel premier bilan en tirez-vous ? Avez-vous une idée des actions qui sont les plus mises en place ?

Au 6 avril, 2 100 propositions d’aides ont été déposées par les Grenoblois sur cette plateforme (60 000 pages vues). Plus de 300 actions de voisinage ont été mises en place. Elles concernent majoritairement les courses de première nécessité mais aussi l’aide informatique ou administrative à distance. Nous avons noté que cette plateforme est également utilisée par des familles loin de Grenoble qui entrent en contact avec des voisins de leurs parents ou grands-parents restés à Grenoble.

 Avez-vous été contactés par d’autres collectivités qui souhaitent créer le même dispositif ?

Localement des collectivités nous ont contactés (Communautés de Communes du Grésivaudan, Chambéry, Annecy, Bourgoin-Jallieu) mais aussi Aix-en-Provence, Grand-Lyon, Alfortville pour savoir comment nous pourrions mettre à disposition nos développements.

Si notre outil de gestion de site (CMS Eolas) est un Open Source Licence CeCILL, cette plateforme d’entraide est basée sur notre compte citoyen. C’est pourquoi notre prestataire Eolas a rapidement proposé une solution en mode SaaS reprenant l’essentiel des fonctionnalités.

 Avez-vous déjà des pistes d’évolution de votre projet ?

Nous avons déjà apporté des évolutions depuis le lancement. Nous avons étoffé le nombre de catégories d’aide : 5 au départ, 9 maintenant.

Nous permettons maintenant aux aidants potentiels de se porter volontaire également pour des actions de solidarités avec les associations (distribution alimentaire, maraudes…).

L’idée étant que toute cette bonne volonté et ce grand mouvement de solidarité locale puisse s’exprimer concrètement.


 

Quelles actions sont mises en place dans votre collectivité ? Confinement, télétravail, gestion de crise, solidarité, accès au droit…
Partagez vos expériences dans l’Atlaas en utilisant le mot-clef #covid-19
Parcourir l'Atlaas
Inscription gratuite

Par Anna Mélin