Your browser does not support JavaScript!

Villes Internet, label 2021 : 219 villes et villages candidats

Avec le prochain millésime 2021 du label national Territoires, Villes et Villages Internet porté par l’association Villes Internet, plus de 4 millions de Français auront le bonheur de vivre dans une commune engagée pour un Internet public et citoyen. 

D’ores et déjà présent dans près de 1200 communes, le label national Territoires, Villes et Villages Internet s’apprête à révéler son nouveau crû : pas moins de 219 collectivités participent au nouveau crû, dont 9 territoires composés de 190 communes, soit plus de 4 millions d’habitants représentés. Au total, 12 040 fiches d’initiatives ont été éditées ou mises à jour, soit plus que l’année précédente.

Celabel national, porté par l’association Villes Internet, est financé par les cotisations de ses 450 membres et soutenu par plusieurs ministères, la Mutuelle Nationale Territoriale et La Banque Française Mutualiste, en partenariat avec les associations de collectivité et d’élus : ADF, AMF, VILLES DE FRANCE, APVF, AMRF, FNCCR, AMIF. 

Un internet citoyen durable

Dans le contexte d’urgence climatique, Villes Internet et l’Institut du Numérique Responsable (INR) ont décidé d’accompagner les collectivités dans leur transformation vers un numérique durable en créant une nouvelle mention “Numérique responsable et durable” pour souligner les initiatives numériques locales cherchant à diminuer l’empreinte environnementale.

Ce label récompense des initiatives très concrètes telles qu’il en existe des dizaines sur la plateforme participative de l’association, l’Atlaas. La ville de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a ainsi parrainé un groupe d’étudiant en Master Innovation et ingénierie de services de l’université Gustave-Eiffel, pour la création d’une application mobile de permaculture à destination des usagers. Afin de poursuivre le travail d’inventaire des arbres remarquables de de son territoire en le rendant plus accessible et ludique pour le grand public, la collectivité d’Ayen (Corrèze), labellisée [email protected] en 2020, a décidé quant à elle de les géolocaliser grâce à un site Internet. Il a permis d’identifier 35 arbres sur les espaces publics de la commune : chaque arbre étant géolocalisé avec sa propre fiche d’identité (hauteur, circonférence, âge…).

Les agents territoriaux et élus au numérique de ces villes et villages travaillent depuis plus de 6 mois à décrire les initiatives numériques locales qu’ils publient eux même dans la plateforme collaborative www.villes-internet.net. 19 000 fiches d’initiatives sont à découvrir dans l’Atlaas qui les géolocalise (à explorer sur le site de l’association ou directement à cette adresse www.atlaas.fr). 

Un jury d’expertes et d’experts

Ce 22e label est attribué comme chaque année par un jury essentiellement composé d’universitaires, hautement légitimes en matière d’évaluation. Plus de 20 experts comparent les collectivités volontaires afin de les organiser dans un référentiel entre une à cinq arobases. Parmi eux, des chercheurs de renom comme Emmanuel Eveno, géographe et chercheur au LISST-Cieu (Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires – Centre Interdisciplinaire d’Etudes Urbaine) et ancien président de Villes Internet,  Sarah-Anaïs Achache, doctorante en géographie à l’université de Tours (UMR CITERES), spécialiste des politiques numériques des collectivités, Bernard Valero, diplomate, ambassadeur, ministre plénipotentiaire de première classe, Amélie Turet, docteure qualifiée en sciences de l’information et de la communication, Alain Doyen, vice-président de la Mutuelle Nationale Territoriale et administrateur de la Banque Française Mutualiste ou encore Olga Slobodova, doctorante au Centre Interdisciplinaire d’Etudes Urbaines (LISST-CIEU) à l’Université Toulouse.

Cérémonie de remise des labels le 4 février à Dijon Métropole, en distanciel

Toutes ces initiatives seront présentées et diffusées lors de la cérémonie de remise des labels le 4 février 2020, de 9h30 à 17h, qui aura lieu, crise sanitaire oblige, en distanciel, à Dijon Métropole. Ce grand rendez-vous du numérique territorial sera l’occasion de réfléchir, de travailler et de partager les expériences grâce notamment aux “bancs publics” (ateliers d’échange en petits groupes), aux démonstrations d’initiatives des villes avec leurs partenaires “Villes’expo” et aux “Pitchs d’élus” sur les politiques publiques numériques locales. 

Contact presse Villes Internet : Editial Mélina Cohen Setton. Tél. : 06.18.12.74.59

Par Anna Mélin