Démocratie et services publics

Publié depuis 01/06/2016 dernière édition 30/12/2016 par Michaël Bideault dans Villes Internet

La démocratie locale, socle de la stabilité sociale, est bouleversée par les crises qui traversent notre société. La crise économique, la crise écologique, la crise démographique, et la transition numérique qui la traversent provoquent inévitablement une remise en question des systèmes de gouvernance et d'administration. Plusieurs associations, locales ou nationales, œuvrent pour la citoyenneté active et souhaitent une démocratie continue et fluide prenant en compte l'impact sociétal des nouvelles technologies. Pour accompagner les inévitables changements des réalités juridiques et techniques des processus démocratiques locaux et nationaux, elles doivent se coordonner et démultiplier leurs efforts. L'association Villes Internet a pour métier la mise en réseau des acteurs et le déploiement horizontal des initiatives pour la généralisation d'un Internet citoyen. Cet Internet-là est le réseau distanciel où tous les citoyens, sans distinction, peuvent vivre et construire leur quotidien, sans être soumis à des manipulations idéologiques et commerciales. De l'identité numérique du citoyen comme socle de la confiance à la protection des données personnelles tout en profitant de l'ouverture des données publiques, les sujets de veille active sont multiples. Par son appel aux élus et citoyens*, Villes Internet défend l'assurance de l'accès de tous à Internet comme un droit fondamental. Un droit sans lequel ne peut exister l'égalité nécessaire devant la dématérialisation des services publics, l'accès aux droits, aux démarches et aux opportunités de développement individuel et de qualité de vie que permettent les technologies numériques. Relier les acteurs, les lieux, les outils qui favorisent la démocratie dans une "république numérique" voilà ce qui rassemble nos associations. J'invite les élus, agents et acteurs locaux, membres de Villes Internet, à y puiser les bénéfices personnels et collectifs qu'elles proposent.

  • La démocratie active (DébatLab)*​


    L'association nationale des professionnels de la concertation et du débat public a pour objet la mise en réseau des acteurs du débat public, de la concertation et des instances participatives locales ou nationales. DébatLab agit pour structurer une filière professionnelle, favorise le croisement entre les maîtres d'ouvrages, les chercheurs et les entreprises et tend à améliorer les modalités de conception d'outils et de méthodes mais aussi d'achat et de vente de prestations et de conseil. Il valorise la richesse et la créativité du secteur en recensant dans un annuaire, les agences et entreprises qui se consacrent à ce métier, et construit des partenariats avec les associations, syndicats et organismes qui veulent sortir du bricolage ou de l'amateurisme. En liaison avec le monde universitaire et le monde de la recherche, DébatLab promeut également l'innovation et s'implique avec les pouvoirs publics dans toutes les actions et réformes qui visent à moderniser et professionnaliser les processus, les méthodes et les outils de la concertation, à tous les échelons de territoires et à toutes les échelles de projets. ​Par la vice-présidence de sa déléguée, Villes Internet est associée à DébatLab dans la recherche d'une mise en cohérence entre les collectivités et les entreprises, autour des règles républicaines qui doivent présider à la démocratie locale.

    en savoir plus
  • La démocratie ouverte


    Démocratie Ouverte est une association de membres qui s'engagent à transformer positivement la société. Ses missions sont de concevoir et d’expérimenter des dispositifs de démocratie ouverte, faire connaître et promouvoir son concept et ses bénéfices, animer et mettre en réseau ses acteurs. Les missions de cette communauté francophone de l'OpenGov répondent à trois problématiques majeures : transparence, faire de la pédagogie et permettre le suivi des politiques ; participation, consulter, concerter, co-construire les politiques publiques avec les citoyens ; collaboration : organiser des partenariats, travailler en transversalité, casser les silos et les structures pyramidales. Elle porte notamment, sous la direction d'Armel Le Coz, le programme Territoires Hautement Citoyen auquel plusieurs villes membres du réseau Villes Internet participent. ​Avec sa déléguée, membre du conseil d'administration de Démocratie Ouverte, Villes Internet contribue au rapprochement productif des deux réseaux.

    en savoir plus
  • La décision partagée


    Créé en 2005 à la demande du ministre de l’Écologie et du Développement durable, Décider Ensemble a pour vocation de réunir les acteurs de la société française afin de créer et diffuser une culture de la décision partagée. C’est un lieu d’échanges et de professionnalisation, à travers notamment les Rencontres de la Concertation et les Jeudis du Centre de ressources, sur les thématiques de participation, de concertation et du dialogue entre les parties prenantes. En tant que laboratoire d’idées, l’association réalise des études et notes de cadrage sur les sujets émergents et assure, en ce sens, une mission de propositions et d’analyse sur les méthodes et pratiques de concertation en France, notamment en développant une mission de plaidoyer sur les débats et travaux parlementaires. Décider Ensemble réunit l’ensemble des acteurs de la société française intéressés par l’amélioration de notre système décisionnel par l’intégration des publics dans le processus d’élaboration des décisions. Ses projets s'articulent autour de trois axes : faire émerger les sujets innovants en réalisant des études et en menant des programmes de recherche collaboratifs, faire reconnaître l’enjeu de la concertation et de la participation dans l’espace public, qualifier et professionnaliser les acteurs. ​En tant que membre du conseil scientifique, Florence Durand-Tornare propose les témoignages de porteurs d'initiatives pour la démocratie locale présents dans le réseau Villes Internet.

    en savoir plus
  •  
  •  
  •